Haute-couture/Football: la mode est au vintage !

Longtemps décriés en France, les « vieux » footballeurs, comprenez les plus de 35 ans, font évoluer la mentalité du championnat de France.

« Monsieur Beckham, savez-vous que vous serez le plus vieux joueur de Ligue 1 ? »

380807_1

La question de nos confrères à la superstar anglaise est édifiante… mais cela ne s’arrête pas là. Hormis Claude Makelele, le néo-parisien est le plus vieux joueur de champs à avoir fouler une pelouse de Ligue 1 comme titulaire, dimanche  dernier à St Etienne. Le (très) bon vieux David a même disputé l’intégralité d’une rencontre de haute intensité, faisant taire les critiques qui ne voyait en lui qu’un coup publicitaire. Le « meilleur passeur du monde » est le chef de fil de ces joueurs d’expérience qui se baladent cette année…

Le renouveau de la Ligue 1 passe par ses anciens

Pour des raisons économiques, notre championnat est le plus jeune d’Europe (24.2 ans de moyenne d’âge). Les « talents » partent de plus en plus tôt et sont remplacés par des joueurs fatalement de plus en plus… jeunes. Ces deux dernières semaines, pas moins de 5 buteurs de moins de 18 ans, le niçois Neal Meaupay (16 ans) a même battu un record de précocité !

Dans ce monde candide et puéril, l’expérience est une denrée rare. Alors chaque club augmente sa moyenne d’âge en recrutant un où deux briscards. Ludovic Guily (36 ans) est venu encadrer les jeunes lorientais, Steed Malbranque (33 ans) stabilise le milieu de terrain lyonnais… leurs notions tactiques compensent leurs performances physiques émoussées et leur hygiène de vie professionnelle est un exemple à suivre pour les plus jeunes. Passé un certain âge, certains acceptent même de baisser leur salaire, alors que demander de plus ?

« physiquement et moralement je suis motivé ! »

D’autant que sur le terrain, les chiffres parlent pour eux. Benjamin Nivet (34 ans) est le meneur de jeu de Troyes… il en est également le meilleur passeur. La passe c’est une spécialité de Beckham… mais à Bastia le joueur avec le plus grand taux de passe réussit c’est le capitaine : Jérôme Rothen (34 ans) (88%). Pourtant tout ces joueurs étaient annoncés « cramés », fatigués… trop vieux pour notre championnat…

Le plus vieux français encore en lice, Cédric Barbosa (36 ans), fait les beaux jours d’Evian Thonon-Gaillard. Lui, c’est l’exemple type du mec qui veut faire taire les statistiques. Depuis qu’il a soufflé ses 35 ans il a marqué autant de buts que pendant ses 11 premières saisons au plus haut niveau (16+16). Et pour lui pas question de s’arrêter : « Ce n’est pas prévu ! Même si j’approche de la fin, ce n’est pas pour demain, car physiquement et moralement je suis motivé ! ».

Et si la jeunesse hexagonal n’était pas qu’une conséquence économique ? Dans l’inconscient collectif français un footballeur est « trop » vieux dès lors qu’il atteint l’âge canonique de 30 ans. Pour ne citer que les illustres vainqueurs de France 98 et 2000 :

– Laurent Blanc part de Marseille pour laisser la place aux jeunes, il a alors 34 ans. Mais finira sa carrière 4 saisons plus tard dans des clubs bien plus compétitifs (Inter Milan et Manschester United);

– Bixente Lizarazu arrive à Marseille à 34 ans, passe pour un retraité, puis retourne à Munich où il jouera 2 fois plus de matchs qu’à l’OM dans un club réputé pour son exigence;

– Zinedine Zidane, Zizou. A 32 ans, c’est évident, il frôle la sénilité comme le prouve son Euro raté. Deux ans plus tard, il emmène les Bleus en finale de la Coupe du Monde;

– Claude Makelele signe à Paris à 36 ans. Pas l’ombre d’un doute, il est là pour l’argent et ses coéquipiers le surnomme « le vieux »: « Cela ne me gêne pas, tout le monde sait que je suis professionnel. Je me sens bien physiquement, mon niveau est correct et je peux mieux faire. » Il dépassera la barre des 100 capes comme patron de son équipe et arrêtera sa carrière à 38 ans sans forcer.

Makélélé

Depuis la réussite de ce dernier, la tendance s’est modifiée. Le championnat rajeunit toujours mais le nombre de trentenaires augmente régulièrement. Ils étaient 13% en 2007, aujourd’hui avec les gardiens de buts ce taux atteint 22%. Hasard ou coïncidence, cette évolution intervient alors que la Fédération Française de Football via Laurent Blanc en 2011 a changé les canons de la détection et de la formation des jeunes pousses françaises. Auparavant basée sur la puissance et l’endurance, la tendance est aujourd’hui à la technique et à la vision du jeu. Des caractéristiques qui s’aiguise au fil du temps et de l’expérience au contraire des qualités physiques qui vieillissent mal.

Les « vieux » joueurs sont la véritable mémoire des grands clubs 

Mieux vaut tard que jamais. En Europe le rapport de force est bien différent. La jeunesse couvée par les entraîneurs travaillent à l’ombre des joueurs d’expériences. A cette image, chaque grand club possède un joueur mythique qui portent les couleurs de son équipe depuis de longues années:

Carles Puyol (34 ans) à Barcelone, Gigi Buffon (37 ans) à Turin, Francesco Totti (36 ans) à Rome, Franck Lampard (34 ans) à Chelsea… et l’incroyable Ryan Giggs qui à 38 ans a re-signé une année supplémentaire à Manchester United. Parce qu’un grand club c’est avant tout une grande histoire. Les grands joueurs en sont la mémoire vive et ce sont eux qui transmettent ce goût du travail et de la victoire.

Ce qui est valable en club l’est tout autant en sélection. Les cadres de l’équipe d’Espagne championne du Monde et d’Europe en titre ont plus de trente ans (Xavi, Puyol, Xabi Alonso…). L’Italie, finaliste du dernier Euro compte aujourd’hui encore sur Buffon et Pirlo (35 et 33 ans)…

Spain's Xabi Alonso runs with the ball during their international friendly soccer match against England at Wembley Stadium in London

Dans la dernière liste de l’équipe de France, seul Patrice Evra (31 ans) correspond au profil… mais il n’est pas encore titulaire indiscutable pour le sélectionneur Didier Deschamps.

En tout cas, même à son âge, David Bechkam a raison de chercher les podiums… en manequinat comme en football.

 Amani SAMRA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s