Bolchoï : Danseurs étoiles sauce vitriol

Théâtre du Bolchoï
Théâtre du Bolchoï

Moscou, non loin de la place rouge : le théâtre du Bolchoï. Temple de la danse, lieu chargé d’histoire, ce mythique théâtre est au centre de l’actualité internationale depuis le mois de janvier. Agressé au vitriol (acide sulfurique), Sergueï Filine, le directeur artistique du Grand théâtre moscovite, est aujourd’hui toujours en Allemagne pour recevoir des soins.

Retour sur ce règlement de compte au grand jour.

Sergueï Filine
Sergueï Filine

Mars 2011 : Après une carrière de danseur étoile reconnue dans le monde entier, Sergueï Filine est nommé directeur artistique du Bolchoï. Le poste est convoité par beaucoup, et suscite énormément de jalousie. Dès lors, Sergueï Filine commence à être harcelé. Il confie à la télévision qu’il «reçoit beaucoup de pression depuis un moment». Compte Facebook piraté, plusieurs coups de téléphone anonymes et menaçants, pneus crevés. Mais le numéro 1 du Bolchoï refuse de céder à cette pression.

Jeudi 17 janvier 2013, 23h : Sergueï Filine quitte le Bolchoï et se rend chez lui. Quand tout à coup un homme cagoulé l’interpelle « Sergueï, Sergueï ». Il se retourne et reçoit en plein visage l’acide envoyé par son agresseur. Le patron de la troupe la plus célèbre au monde, est brûlé au troisième degré sur presque la totalité de son visage et est pratiquement aveugle.

Une enquête de longue haleine

Tout s’enchaine très vite. Un danseur étoile, Nikolaï Tsiskaridzé, est, sans présomption d’innocence, désigné comme le suspect numéro 1 par la direction du Bolchoï. Il déclare dans une interview que « le plus affreux c’est que la direction du théâtre est tellement cynique et haineuse qu’elle s’est mise à accuser ses propres employés ». Convoqué en tant que témoin dans l’enquête, Nikolaï Tsiskaridzé sera vite innocenté. La troupe se remet au travail et Nikolaï est en le pilier.

Nikolaï Tsiskaridze
Nikolaï Tsiskaridze

Début mars, après de multiples interrogatoires et une enquête difficile, trois personnes sont interpellées. Iouri Zaroutski (34 ans), Pavel Dmitritchenko (29 ans) et Andreï Lipatov (31 ans). Confrontés à des preuves irréfutables, grâce à la méthode du « billing » (consiste à filtrer et à convertir les données des opérateurs téléphoniques dans une zone donnée), les 3 suspects passent aux aveux.

Pavel Dmitritchenko se reconnaît comme le commanditaire de cette agression, tandis que Iouri Zaroutski était l’agresseur, et Andreï Lipatov le chauffeur de Iouri.

Nikolaï Tsiskaridzé et Pavel Dmitritchenko sont, d’après la porte parole du Bolchoï Katia Novikova, «en opposition constante» avec Sergueï Filine. Les raisons de cette attaque sont encore floues mais témoignent de l’ambiance qui règne dans ce temple international de la danse classique.

L’histoire n’est toujours pas terminée : le 12 mars, suite aux aveux de Pavel Dmitritchenko, 300 personnes du Bolchoï ont demandé au Président russe, Vladimir Poutine, d’intervenir. Ils ne le croient pas coupable. D’après eux, il serait incapable de commanditer un tel acte.

Andreï Lipatov
Andreï Lipatov
Pavel Dmitritchenko
Pavel Dmitritchenko

               Ballerines et mafia

Sergueï Filine n’est pas le premier à avoir été attaqué. Une ancienne danseuse  étoile, Anastasia Volochkova, a témoigné pour l’émission Grand Public (France 2) du climat délétère qui règne autour du théâtre moscovite. Elle relate les soirées mondaines où les danseurs étaient obligés de participer aux «prolongations sexe et champagne». Mais pas seulement. A plusieurs reprises, des personnes ont détruit ses costumes de scène et sectionné les rubans de ses pointes. Ce qui est très dangereux, explique-t-elle, car ses chaussons auraient pu lâcher pendant qu’elle dansait. Anastasia Volochkova a porté plainte contre la direction du Bolchoï. Mais la suite ne s’est pas déroulée plus paisiblement. Elle raconte avoir reçu des menaces de mort dans sa loge pendant le procès. Ne supportant plus cette ambiance, Anastasia a quitté dans la foulée la mythique troupe du Bolchoï. La porte parole a évidemment démenti les propos de la danseuse étoile.

Anastasia Volochkova
Anastasia Volochkova

Aujourd’hui, Sergueï Filine est toujours en Allemagne. Les médecins ne savent toujours pas si il pourra un jour retrouver l’intégralité de sa vue, mais il se bât pour pouvoir «revoir ses enfants».

Marine Long.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s