Le Tag Parfait : découverte de la « culture porn »

Le Tag Parfait reste déconseillé aux mineurs.
Le Tag Parfait reste déconseillé aux mineurs.

Plutôt musique ? Vous avez le site les inrocks.com Plutôt films ? Vous avez Allociné. Plutôt vide cérébral et absence d’envie de réfléchir ? Vous avez 9gag. Plutôt sexe ? Qu’avez-vous comme contenu ? Vous avez le Tag Parfait.

Une rumeur française dit : “tu peux tout trouver sur internet !”, en France comme ailleurs c’est une vérité absolue. Tournons-nous vers un vice des internautes : le sexe !

Au 21e sicèle le paradoxe est tel que l’on voit danser main dans la main, les pubs les plus osées et interdites – comme celles d’American Apparel – et un tabou omniprésent sur les moeurs sexuelles. Et ce, malgré les nombreuses émissions nous parlant sans cesse de quelques couples aux pratiques très coquines.

Sur la toile en revanche aucune retenue, près de 38% du contenu est lié au sexe. Galeries, Doujin, Tubes, sites d’actrices exhibitionistes, sites illégaux… Rares sont ceux qui traitent largement de la culture porno. Notre exception est française. Un webzine cantonnée dans le 9e arrondissement de Paris, créé en 2010 des mains de Stephen Des Aulnois. Nous l’avons rencontré.

Question simple : Quel est l’objectif du Tag Parfait ?

Comme son nom l’indique il s’agit de la quête d’un idéal visuel. Dans une interview au site lebonbon.fr, Stephen définissait : “La quête du parfait, la recherche de quelque chose qui n’existe pas. » Stephen a grandit comme toute une génération avec l’arrivée d’internet pendant l’adolescence. L’outil idéal pour en découvrir plus sur la sexualité à l’âge où nos hormones se déchainent. C’est son envie d’en découvrir toujours d’avantage qui l’a mené à créer le Tag Parfait.

Les ribriques les plus chaudes sont toujours signalées.
Les rubriques les plus chaudes sont toujours signalées.

Il reste lucide quand à son public. Si la loi oblige les sites traitant de sexe à prévenir les plus jeunes internautes, la simple banderole d’avertissement ne suffit pas. Conscient de cela, il accuse d’avantage l’éducation des parents que l’industrie pornographique. “Quelque soit ton âge tu n’arrive pas sur un site pornographique par hasard.” Mais il relativise quand à la diabolisation du porno : “Je regarde du porno, oui. Mais ça ne fait pas de moi un détraqué sexuel ou un violeur. J’ai une bonne éducation en amont […] Le porno est une fiction, il faut en être conscient. La réalité n’a rien à voir.

Quoiqu’il en soit, le Tag Parfait sort la pornographie du cliché sale et pervers. L’intérêt pour le sexe y devient légitime et drôle. On apprend à connaître ce milieu obscur, à comprendre son fonctionnement et à découvrir la vision des autres pays sur le sujet. Le Tag Parfait est peut-être un premier pas vers un changement de mentalité, un porte étendard de l’ouverture d’esprit. Un site à consommer sans modération…à partir de 18 ans.

Sully Bidois.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s