Destination Djihade

UPI/Ismael Mohamad
UPI/Ismael Mohamad

Les deux toulousains partis grossir les rangs du djihad ont mis en examen le 31 janvier pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Un parcours encore inconnu

Les circonstances dans lesquelles ces jeunes ont étés retrouvées restent pour le moment inconnues. Selon RTL, ils auraient passé « quelques jours en Syrie avant de revenir sur leurs pas, après une aventure très chaotique ». Durant deux jours, les lycéens ont répondu aux enquêteurs de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) afin d’éclaircir leur parcours.

Une radicalisation encore méconnue

Les enquêteurs cherchent à comprendre comment une telle organisation arrive à radicaliser des jeunes extérieurs à ce combat et à l’islam. Pour l’heure, rien ne permet de dire qu’ils ont été approchés par une filière. Internet et les réseaux sociaux semblent avoir contribué à leur projet. Cependant, les enquêteurs souhaitent savoir comment ils ont été approché, et par quel moyens ces deux adolescents se sont auto-radicalisé. Les enquêteurs s’intéressent notamment à un homme actuellement en Syrie, qui pourrait être « à l’origine du départ » des deux garçons et apparaît dans d’autres dossiers sur la Syrie.

Le gouvernement français parle de 700 français dans les rangs des combattants djihadistes en Syrie. Ces chiffres étonnent même les spécialistes du terrorisme, c’est 200 français qui auraient joint les partis armée les plus radicales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s