L’art contemporain passe le périph parisien

C’est le nouveau rendez-vous des amateurs d’art contemporain. A quelques pas de la station de métro Porte de Pantin, la galerie Thaddaeus Ropac ne répond pas vraiment aux codes des galeries parisiennes…

Créée en octobre 2012 par Thaddaeus Ropac, visionnaire autrichien installé dans le Marais depuis 1990, cette ancienne usine de chaudronnerie tient aujourd’hui lieu de véritable Cité de l’Art.

Anne Donadini et Marlène Haberard

Pour en savoir plus : « Portrait du galeriste Thaddaeus Ropac: l’art en mode majeur »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s