Attentats de Paris: Salah Abdeslam arrêté à Molenbeek

En fuite depuis le 13 novembre 2015, Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir participé aux attentats à Paris et Saint-Denis, a été arrêté à Molenbeek, en Belgique. 

Crédit photo: capture d'écran BFM TV
Salah Abdeslam (en haut de l’image) le 14 novembre, au premier jour de sa cavale. Crédit photo: capture d’écran BFM TV

 

Après plus de quatre mois de fuite, Salah Abdeslam, surnommé « l‘ennemi public numéro un » a finalement été arrêté vendredi 18 mars, en fin d’après-midi dans l’assaut de la police belge contre une maison de deux étages, rue des Quatre Vents à Moleenbek (Bruxelles). Le secrétaire d’Etat belge à l’Immigration, Theo Francken, s’est aussitôt félicité :

« On l’a eu ! »

Blessé à la jambe lors d’un échange de tirs avec la police, l’homme de 26 ans, soupçonné d’avoir eu, au moins un rôle majeur de logisticien dans les attentats, aurait passé plus de trois semaines, caché dans l’appartement où les enquêteurs avaient retrouvé son empreinte le 10 décembre dernier.

La fin de la traque 

La traque de Salah Abdeslam s’est accélérée ces derniers jours. Un peu plus tôt dans la journée, le parquet belge avait confirmé qu’il était l’un des deux hommes a avoir pris la fuite par les toits lors de d’une perquisition, en principe de routine, mené le 15 mars dans le quartier bruxellois de Forest. Ses empreintes digitales avaient été découvertes lors du contrôle qui avait tourné à la fusillade et tué Mohamed Belkaid, un homme recherché pour le soutien logistique apporté aux auteurs des attentats.

« Je suis Salah Abdeslam »

Quelques heures plus tard dans la journée du 18 mars, on apprenait qu’une vaste opération de police était en cours. C’est dans sa planque qu’il a été cueilli, lançant aux policiers: « Je suis Salah Abdeslam » selon les médias locaux. A 18 heures, des sources policières confirment qu’il a bel et bien été arrêté. Emmené à l’hôpital pour sa blessure à la jambe, il devrait rapidement être présenté à un juge belge avant sa probable extradition vers la France.

Sur Twitter, François Hollande a exprimé son soutien aux familles des victimes. Les associations représentant les familles des victimes des attentats du 13 novembre seront reçues lundi après-midi par le chef de l’Etat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s