Des civils massacrés par les bombardements au Yémen

La capitale du Yémen, Sanaa, est le bastion des forces houtis et le théâtre de bombardements violents dans les zones résidentiels, où vivent également les habitants.  La coalition ne fait pas de quartier, civils ou rebelles, tous sont touchés par les attaques aériennes, dans l’indifférence internationale.

Nouvelle frappe aérienne sur un camp d’Al-qaida au Yémen, des civils présents ?

L’attaque américaine dans la péninsule arabique (Aqpa) a fait « des dizaines » de morts, a annoncé mardi un porte-parole du Pentagone. Les forces américaines «évaluent encore le résultat de ce bombardement», a précisé le porte-parole.  Cependant, il est difficile de savoir si des civils étaient présents dans le camp.

De nombreux rapports ont été écrits pour dénoncer la mort de milliers de civils par la coalition arabe (Arabie-Saoudite, Egypte, Maroc, Soudan …) et  soutenu par les Etats-Unis dans la guerre du Yémen contre les rebelles Houtis.

Un Yémenite inspecte les décombres après une frappe aérienne de la coalition militaire arabe conduite par l’Arabie saoudite à Sanaa, le 14 février 2016 – MOHAMMED HUWAIS AFP

Les Nations unies ont qualifié de « carnage » les civils bombardés par l’Arabie saoudite

Les frappes aériennes de l’an passé de la coalition arabe, menée par l’Arabie saoudite, sont accusés d’avoir causé la grande majorité des morts civils dans le conflit.

«Ils ont frappé des marchés, des hôpitaux, des cliniques, des écoles, des usines, des réceptions de mariage et des centaines de résidences privées dans des villages, des villes, y compris Sanaa, la capitale. Malgré de nombreuses démarches internationales, ces terribles incidents continuent de se produire avec une régularité inacceptable»

a dénoncé dans un communiqué le haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Zeid Ra’ad Al Hussein. Le conflit au Yémen a causé la mort de plus de 3 200 civils pour la seule année 2015

Civils yemenites à Sanaa qui fouillent les décombres à la recherche de survivants REUTERS / Khaled Abdullah

Le terme de « crime de guerre » est même évoqué

L’Arabie saoudite, armée par les Etats-Unis, doit faire l’objet d’une enquête indépendante selon Amnesty international qui s’indigne devant une guerre qui a tué plus de 2 000 civils dont 400 enfants.  D’autres ONG dénoncent les nombreuses « bavures » des frappes aériennes, commanditées par l’Arabie saoudite « sans discernement ».

IMG_7816
Avril 2015 après un bombardement

« La coalition arabe est en train d’infliger une punition générale aux habitants de Sanaa »

Hisham al-Omeysi un habitant de Sanaa témoigne:

« Au début des frappes, la coalition visait surtout les camps militaires tenus par les Houthis. Notamment celui des forces spéciales situé rue Hadda, au Sud, et la caserne du quartier Fajja Attan, au centre-ville. Certes, ces raids faisaient aussi des victimes parmi les civils, mais ils visaient principalement des positions militaires. Désormais, la coalition bombarde presque quotidiennement les zones civiles »

En savoir + ?  VICE s’est rendu au Yémen pour un reportage de 15 MIN En collaboration avec HBO

2 vidéos inédites filmées par un habitant de Sanaa:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s