Mur frontalier, migrants, environnement : Donald Trump passe à l’action

Le président, Donald Trump, a signé hier le décret donnant le coup d’envoi de la construction du mur séparant le Mexique des États-Unis. Il a également limité l’octroi de visas et l’accueil des réfugiés, et relancé la construction d’oléoducs.

link-trumptpp012317
Le Président Donald Trump a signé des décrets pour lutter contre l’immigration. / AFP

Chose promise, chose due pour Donald Trump… Sitôt entré en fonction, le président a signé hier le décret permettant de lancer la construction d’un mur anti-immigration entre les États-Unis et le Mexique. Il en a également profité pour prendre une série de mesures limitant l’arrivée des migrants et favorisant les hydrocarbures.

«Grand jour sur la SECURITE NATIONALE. Parmi beaucoup d’autres choses, nous allons construire le mur !», a twitté Donald Trump dès mardi soir.

Le projet hautement polémique avait été l’un de ses thèmes favoris durant la campagne électorale. Il s’était ainsi engagé à ériger un mur de 3 200 km le long de la frontière poreuse, entre son pays et le Mexique. Il avait menacé de le faire financer en ponctionnant 25 milliards de dollars dans les envois que font les migrants mexicains à leur famille. Toutefois, des experts ont émis de sérieux doutes sur l’efficacité, le coût exorbitant et les risques d’avalanches de procédures légales d’une telle mesure, véritable cheval de bataille de la droite et l’extrême droite, socle électoral de Trump.

Les menaces de Mexico

Même le ministre de la Sécurité intérieure, l’ancien général John Kelly, a confié récemment que le mur frontalier «pourrait ne pas être construit de sitôt».

Général John Kelly, choisi pour diriger Homeland Security. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

Lors de ses discussions avec l’administration Trump qui débutaient hier à Washington, Mexico a dessiné les lignes rouges à ne pas franchir et menacé de rompre l’accord de libre-échange Aléna (USA, Canada et Mexique). Accord que Donald Trump souhaite renégocier.

Dans la lignée, Trump a également signé hier des décrets visant à limiter l’immigration et l’accès aux États-Unis pour les réfugiés et les détenteurs de visas en provenance d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen. Une mesure conforme à son vœu d’interdire l’entrée du pays aux musulmans…

Environnement

Après avoir supprimé du site de la Maison Blanche les pages sur le climat, c’est un nouveau coup de canif que Trump porte à l’environnement en relançant deux projets d’oléoducs controversés reliant le Canada aux États-Unis.

Oleoduc au Canada. (Photo Acadie Nouvelle)
Oléoduc au Canada. (Photo Acadie Nouvelle)

La construction de ces pipelines géants est cependant conditionnée à une renégociation avec la société canadienne TransCanada au profit des USA, selon sa formule «America first» (ndlr : l’Amérique d’abord).

Par ailleurs, le milliardaire a annoncé hier qu’il allait demander «une grande enquête» sur de prétendues fraudes électorales lors des scrutins de novembre. «En fonction des résultats, nous renforcerons les procédures de vote», a-t-il précisé sur Twitter. Selon lui, jusqu’à cinq millions de personnes pourraient avoir voté illégalement le 8 novembre. Ce jour-là, le magnat de l’immobilier avait perdu le vote populaire contre son adversaire démocrate Hillary Clinton, qui avait récolté 2,9 millions de voix de plus, mais il avait malgré tout remporté le scrutin grâce à la répartition des grands électeurs, État par État.

Cour suprême

Sur Twitter, Donald Trump a indiqué hier qu’il annoncerait le nom de son candidat pour occuper le 9e siège de juge à la Cour suprême, jeudi prochain.

« Je ferai mon choix pour la Cour suprême jeudi de la semaine prochaine. Merci ! »

Une décision cruciale car la plus haute instance judiciaire tranche les dossiers idéologiquement très sensibles. Ses juges sont nommés à vie par le président et doivent être confirmés par un vote du Sénat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s