L’augmentation du prix des cigarettes en suspens

Malgré les menaces des fabricants de répercuter une taxe sur la distribution, le prix des cigarettes n’a pas augmenté, à l’exception du tabac à rouler. Les nouveaux tarifs devraient entrer en vigueur le 20 février. 

Après les bons résultats obtenus grâce aux paquets neutres, Marisol Touraine a interdit de la vente de nombreuses marques. /Virginie Clavières
Plusieurs mois après la création des paquets neutres, Marisol Touraine a décidé d’ interdire  la vente de nombreuses marques. / Crédit : Virginie Clavières

« Les industriels ont contourné les règles qui devaient aboutir à une augmentation. Je ne lâcherai pas ». Inflexible, Marisol Touraine poursuit sa chasse aux cigarettes. Mais les deux nouvelles taxes sur le tabac à rouler et  la distribution,  entrées en vigueur à l’automne, n’ont pas eu l’effet escompté. Les fabricants n’ont pas augmenté le prix des paquets.

« Les fabricants sont tenus d’envoyer une lettre d’information à Bercy, au moins deux mois avant la mise en application des nouveaux tarifs. Or, cela n’a pas été fait. »

Comme le stipule la loi, les industriels peuvent fixer librement le prix des cigarettes. Le gouvernement, lui, doit homologuer les tarifs et s’assurer qu’ils ne sont pas inférieurs aux prix de revient ainsi qu’à l’ensemble des taxes. Les fabricants sont tenus d’envoyer une lettre d’information à Bercy, au moins deux mois avant la mise en application des nouveaux tarifs. Or, cela n’a pas été fait.

Haro sur les noms trop « glamour » des cigarettes

Trois ans après la dernière augmentation en France qui avait porté le prix du parquet le moins cher à 6,50 euros, les prix sont donc gelés. Pour le moment.  Le paquet de Camel, lui,  passe de 6,90 à 7 €, tandis que le tabac à rouler augmente de 1,50 euros. Les nouveaux tarifs devraient entrer en vigueur en février.

Dans sa lutte contre le tabagisme, Marisol Touraine est parvenue à interdire la vente de certaines marques. En ligne de mire, « les cigarettes qui donnent le sentiment que fumer c’est chic et plus particulièrement ». c’est le cas des appellations Vogue, Corset, Fine et Allure ainsi que les marques de cigares et cigarillos Café crème, Paradiso et Punch. Un esprit marketing qui tranche avec l’idée du paquet neutre dont la ministre de la Santé loue le résultat: une baisse de 15% des ventes. Du jamais vu depuis des années.

capture-decran-2017-02-05-a-17-25-56Crédit infographie/Lucas Negri

Lucas NEGRI

Crédit image à la Une:DR

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s