Le Centre Pompidou survit aux critiques et fête ses 40 ans

Le musée le plus polémique de Paris fête ses 40 ans. A l’occasion de son anniversaire, le Centre Pompidou propose d’offrir aux Parisiens un week-end complet de réjouissances artistiques. Expos, vidéos, musique, rencontres, ateliers… tout est gratuit ! Et si aujourd’hui le fameux « inside-out » musée fait sans doute partie de la capitale, auparavant il a longtemps déchaîné les critiques quant à son architecture.

centre-pompidou-inauguration
Le Centre Pompidou a survécu à de longues années de polémique. DR

Aujourd’hui, c’est l’un des bâtiments les plus célèbres de France. Pourtant, à l’époque il était l’un de ceux qui ont fait le plus polémique. Le célèbre centre Pompidou a survécu aux voix dissidentes et fête son quarantième anniversaire.

Inauguré en 1977, le Centre Pompidou, aussi connu sous le nom de Beaubourg, accueille chaque année plus de cinq millions de visiteurs. Il réunit en son sein le musée national d’art moderne, mais aussi une immense bibliothèque, des salles de spectacles et un cinéma d’art et essai. Ce bâtiment ultra-moderne a été imaginé par les architectes Renzo Piano et Richard Rogers, lauréats d’un concours mondial d’architecture. Mais sa création n’a pas été sans embûches.

Le Centre Pompidou : une « raffinerie » ?

Les polémiques que suscite le projet du Centre, de son élaboration en 1969 à son inauguration en 1977, indiquent combien l’architecture du bâtiment est controversée. Sa nouveauté, sa radicalité, sa rupture délibérée avec les conventions, heurtent l’opinion publique. En le qualifiant de «Notre-Dame des Tuyaux», de « raffinerie», d’«usine à gaz» ou de «hangar de l’art», les critiques dénoncent son architecture incongrue.

C’est pourtant ce côté provocateur, son architecture décalée, qui constitue sa meilleure publicité. Comme le note Catherine Millet en février 1977 : «Beaubourg est peut-être beau, Beaubourg est peut-être moche, de toute façon, c’est avec des gestes de ce type que l’architecture, au cours de l’histoire, a posé ses pierres blanches ».  Les attaques portent aussi sur la capacité et l’aptitude de l’édifice à présenter les chefs-d’œuvre de l’art moderne. Ayants droit, donateurs et même critiques d’art craignent que les œuvres ne perdent de leur sens et de leur aura une fois exposées dans cette « raffinerie ».

Vers la conquète de l’international

Quarante ans plus tard, ces polémiques sont loin. Et l’objectif de l’ancien président de la République, qui voulait « créer de nouvelles conditions d’accès à l’art », a été totalement atteint, estime Serge Lavisgnes, à la tête de l’établissement depuis mars 2015 . En témoigne l’engouement du public, alors que certains craignaient que le Centre Pompidou ne reste réservé à une élite : depuis son ouverture, il a attiré plus de 102 millions de visiteurs. Et en 2016, il a devancé pour la première fois le musée d’Orsay, devenant le deuxième musée le plus visité de France après le Louvre .

Le Centre Pompidou s’est aussi étendu en province, avec l’ouverture, en 2010, du Centre Pompidou Metz, à la fréquentation certes irrégulière et en baisse constante depuis son ouverture, mais qui demeure très supérieure aux attentes (un peu plus de 300.000 visiteurs en 2016). Le musée reste « une locomotive pour Metz et sa région », estime Serge Lavisgnes. Beaubourg, désormais, cherche à développer ses recettes à l’international avec, après l’antenne provisoire du musée ouverte à Malaga , en Espagne, en 2015, « un projet très avancé à Shanghai pour 2018 et à Bruxelles pour 2019 ». L’établissement entend valoriser à l’étranger son ingénierie culturelle.

Par Yulia Vasilyeva

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s