Facebook Live, Snapchat … les nouveaux terrains de jeu des médias

Actualités, couverture de petits ou grands événements… les outils de diffusion de vidéo en direct des réseaux sociaux, tels que Facebook Live ou Snapchat font de l’ombre aux chaînes télévision. 

Grâce à ses nouveaux outils de diffusion de vidéos live, et pour certains éphémères, les médias ont la chance de réaliser de belles audiences numériques et de toucher un public plus jeune. Car oui, pour atteindre une audience plus jeune, il faut aller la chercher là où elle passe le plus clair de son temps : sur son smartphone ! Et les jeunes ne sont plus les seuls accro aux réseaux sociaux. Dans une société active, où chaque minute compte, l’accès à l’info en direct grâce au Facebook Live et à Snapchat est une aubaine. Et les médias l’ont bien compris.

Facebook Live

Pour des interviews, des concerts où même des micro-trottoir, le Facebook Live est de plus en plus utilisés par les médias d’informations qui souhaitent se rapprocher le plus de leur « fan ». Et pour cela, ils ont été de très bons élèves et ont suivit à la lettre les conseils d’utilisation dispensés par Facebook. First of all : annoncer le live en amont, lui accoler une description attractive et s’assurer de la bonne connexion au réseau. Enfin, il ne faut surtout pas oublier de demander aux spectateurs de « follower » le média afin d’être notifier des prochains live. Facebook permet aussi d’uploader des vidéos pré-enregistrées et de les diffuser via Facebook Live, un « faux-direct » qui n’est pas du goût de tout le monde.

facebook-live
Interview diffusée en direct sur Facebook Live © European Union 2016 – European Parliament

Snapchat, nouveau terrain de jeu

Les principaux quotidiens français n’ont pas attendu que Snapchat ouvre sa rubrique Discover pour investir le terrain de l’application de partage de photos et vidéos éphémères. En effet Snapchat est devenu le meilleur moyen pour des médias aux audiences parfois vieillissantes de s’offrir une cure de rajeunissement. Quotidiennement, des séries de snaps: les Stories sont partagées sur l’application.  De véritables paquet-surprise qui mélange montages vidéos et micro-interviews avec un ton le plus souvent décalés. C’est aussi une occasion pour les médias dit traditionnels ou trop sérieux de proposer une revue décalée de l’actualité, histoire de montrer une autre facette que celle qu’on a l’habitude de voir.

snap
Quatre snaps issus d’une Story du Figaro © Capture d’écran Snapchat

Succès éphémère … qui risque de partir en live

Même si certains journalistes ont déjà développé le réflexe Snapchat et Facebook Live, et que les taux d’audiences sont très encourageants, tout n’est pas si rose.

Facebook est en train d’inciter les éditeurs à créer du contenu vidéo bien plus long et premium, au lieu de produire des vidéos en direct. Le but étant de diffuser des vidéos de haute qualité sur la plateforme et dans les fils d’actualité et de laisser de côté le live. Cela n’arrange pas forcément les médias concernés qui ne sont succombent pas au charme des vidéos d’un tel format. Ces dernières demanderaient plus de temps, de budget et surtout la mobilisation d’une plus grande équipe.

D’un autre côté, Snapchat dicte ses règles, et finit par être pointé du doigt par certains médias qui le trouve trop exigeant. L’application imposerait aux candidats des engagements, en termes d’équipes dédiées, difficiles à tenir. Là où les médias français mobiliseraient deux ou trois journalistes « social media », Snapchat leur demande de mettre en place un pôle de cinq à six journalistes exclusivement dédiés à sa plateforme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s