Torcymages, 26 ans de vidéo amateur

Le festival de vidéo amateur de Torcy, dans la Saône-et-Loire, se tiendra du 25 au 26 février prochains dans les locaux du Centre culturel de la ville. En compétition 14 vidéos  envoyées de  France et d’ailleurs.

14-torcymages-post-485x641
Rendez-vous ce week-end !

Il est lancé à l’époque des cassettes, des bandes magnétiques et des Super 8. Cette année il a 26 ans, et s’est adapté. Les films projetés pendant le festival sont réceptionnés en format numérique. Mais pour les organisateurs, sur le fond rien n’a changé :  » Nous avons toujours des participants qui réalisent des fictions de 10 minutes maximum. La différence vient du matériel. On est passé du banc de montage au PC et de la bande magnétique à la haute définition. Mais l’esprit est toujours là« , affirmait déjà  en 2016 , dans les colonnes du Journal de Saône de Loire, Christian Landré, promoteur du festival.

Selon le président de l’association à l’initiative du projet, lorsque l’aventure commence en 1990,  » l’idée de départ de ce festival vient d’une volonté de la commune de créer un événement qui lui apporte une image jeune et dynamique« .  Une idée qui séduit puisque chaque année, des dizaines de vidéos sont reçues pour faire partie de la sélection du festival. L’objectif, remporté un des trois prix du jury (le premier est du matériel vidéo d’une valeur de 800 euros) ou alors, le Prix du jury, et celui de la Ville.

 » L’idée de départ de ce festival vient d’une volonté de la commune de créer un événement qui lui apporte une image jeune et dynamique »

Diversité, originalité

Derrière les vidéos en compétition, des particuliers, des centres de loisirs, des  ateliers vidéos, mais également des groupes scolaires. A des personnes agées, qui décident de se consacrer à la vidéo, se frottent des écoliers qui pourtant proposent des projets intéressants. En 2016 d’ailleurs, le film « La Lettre », proposé par des élèves de Cm2 venus de l’Etain (55), a remporté 2 prix : le 3ème Prix du jury et le Prix de la ville.

Torcymages s’est imposé dans le paysage des compétitions audiovisuelles, comme un festival qui compte. De fait, des participants affluent même d’autres régions de France et  d’ailleurs. Certains groupes y multiplient participants et films. Depuis près de 10 ans, la Maison des Jeunes d’Ambérieux y expédient deux ou trois représentants avec deux ou trous films proposés.En 2015,  ils affirmaient dans le journal de Saône et Loire  : «  Nous aimons cette ambiance où on voit et ressent la perception du public… Nous avons l’habitude de projections sur grand écran, mais la taille de celui du centre culturel de Torcy donne toute sa dimension à notre vidéo. »

26 ans donc que cet évènement participe du rayonnement culturel de cette petite ville d’un peu plus de 3000 habitants, dans le département de Saône et Loire. C’est que c’est devenu un évènement dont les Torcéens en sont fiers. Ils sont nombreux à s’impliquer dans son organisation en tant que bénévoles. Ces samedi 26 et dimanche 27 février, 14 films sont en compétition, sur la musique, la fiction, la mort, le rêve… Des sujets toujours aussi divers et variés qui font la particularité d’un festival dans lequel le thème est toujours libre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s