Afrique du Sud, encore des violences xénophobes…

Les étrangers se font piller et massacrer à travers le pays depuis une dizaine de jours. Les Sud-africains leur reprochent d’être responsables de la forte criminalité qui sévit et de la hausse du taux de chômage.

2017-02-18t191352z_1693906809_rc1e54c229b0_rtrmadp_3_safrica-vigilante_0
Des Nigérians se font attaqués par des Sud-africains à Prétoria. Crédit photo : REUTERS / James Oatway

Ils sont nombreux dans les rues de Pretoria, Johannesbourg, Cape Town. Ils crient à l’expulsion des étrangers. « Tous les étrangers doivent partir », scandent-ils. Quelques jours plus tôt, c’est Herman Mashaba qui met le feu aux poudres. Dans une conférence de presse, le maire de la ville accusent les immigrés illégaux d’être à la base du trafic de drogue et de la criminalité qui sévissent dans la région. Les sud-africains, souvent opposés à la présence massive d’étrangers sur leur territoire ont vite fait de réagir de manière très violente.  Pillages, massacres. Du feu, du sang. Des machettes, des gourdins.

Le président Jacob Zuma a appelé au calme en réaffirmant cependant que : «  l’on ne peut pas ignorer que dans les communautés, la plupart des crimes, tels que le trafic de drogue ou la prostitution, sont perpétrés par des étrangers ». Des voix se sont levés dans la société civile pour appeler à la modération de la part du gouvernement : « Les responsables politiques doivent aussi faire attention à leurs propos. Parfois, c’est l’imprudence de nos dirigeants qui conduit à ces incidents. Je pense que ceux qui ont le pouvoir de changer la vie des Sud-Africains doivent faire leur introspection… A quel moment avons-nous trahi les demandes légitimes des Sud-Africains, qui veulent plus d’emploi, par exemple ? « , réagit sur RFI Sello Hatang, le président de la Fondation Nelson Mandela.

afrique_du_sud_pretoria_manifestation_xenophobe_nigerian_0
Des étrangers qui fuient des attaques de xénophobes. Crédit photo : REUTERS/James Oatway

Les gouvernements africains, concernés par ce regain de violence, ne manquent pas de réagir face aux cris de leurs ressortissants en terre sud-africaine. Le Nigéria qui compte le plus grand nombre d’immigrés dans le pays, accuse Pretoria de ne pas assez protéger ses ressortissants. 116 Nigérians auraient perdu la vie depuis le début des manifestations anti-immigrés. Plusieurs chancelleries étrangères ont appelés leurs ressortissants à faire preuve de vigilance. A la suite de la mort d’un congolais à Cape Town, dans l’Ouest du pays, l’ambassade du Congo dans un communiqué formel assure qu' »une procédure diplomatique a été engagée (…) dans l’enquête visant à déterminer les circonstances exactes et établir les responsabilités« . C’est que les étrangers de Pretoria, Johannesbourg, Durban, sont désormais contraints à se terrer chez eux de peur de faire l’objet de massacres.

Afrophobie

En avril 2015, des violences similaires avaient déjà éclaté dans le pays, poussant de nombreux étrangers à partir. Ils étaient alors accusés d’accepter des salaires bas, privant ainsi les Sud-africains de travail et faisant chuter leur économie. Dans le viseur de ces violences, les Subsahariens. « Nous devons prendre conscience que ce n’est pas que de la xénophobie. C’est une forme très particulièrement d’afrophobie. Comme si nous nous détestions tellement nous-même, que nous devons nous attaquer à ceux qui nous ressemblent, particulièrement s’ils ont la peau plus foncée « , explique Sello Hatang.

« Nous devons prendre conscience que ce n’est pas que de la xénophobie. C’est une forme très particulièrement d’afrophobie. Comme si nous nous détestions tellement nous-même, que nous devons nous attaquer à ceux qui nous ressemblent, particulièrement s’ils ont la peau plus foncée« 

Sur Internet, la mobilisation est massive. Les hashtags #stopxenophobia et #helpafricans, sont utilisés sur Twitter et Facebook pour marquer l’indignation face à cette violence des Africains sur des Africains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s