Marché Georges Brassens : des abattoirs aux livres

Situé au 104 rue Brancion dans le 15ème arrondissement de Paris, le marché Georges Brassens attire les amoureux de littérature. On y respire aujourd’hui l’odeur des vieux livres dans une ambiance pleine de charme. Qui pourrait croire qu’auparavant ce lieu était un abattoir…  Alors quels sont les origines de ce marché connu de tous les érudits de la capitale ?

1261660807502.jpg
Le marché se tient tous les week-ends de 9h à 18h (Crédit : DR)

Tous les samedis et dimanches de 9h et jusqu’à 18h, le marché Georges Brassens réunit des lecteurs de toutes horizons qui viennent ici par curiosité et surtout pour dénicher des perles rares. Il y en a pour tous les gouts : des livres d’histoire, d’art, des vieilles revues… On y trouve même des livres ayant encore les annotations de l’auteur ce qui apporte une véritable émotion lorsque le livre date de plusieurs décennies. Les vendeurs, eux-mêmes de vrais passionnés de la lecture, partagent leur émotion avec les amoureux des vielles éditions. Le charme opère sous cette magnifique halle…préservée des anciens abattoirs aux chevaux qui existait avant ici.

Le Marché du livre ancien et d’occasion a été fondé en 1987 sous les halles, le long du Parc Georges Brassens. Jusqu’au début du XIX siècle, il n’y avait ici que des vignes. Plus tard, afin d’approvisionner Paris, les maraîchers se sont installés sur ces terres, comme tout autour de Paris, avant de céder la place aux célèbres abattoirs de Vaugirard en 1897. Ils ne disparurent qu’en 1976, mais on peut encore voir leurs traces. On y retrouve toujours le pavillon d’entrée où se trouve actuellement l’administration du parc, les portes d’accès en pierres de taille ornées de décorations sculptées ou encore la hangar à fourrage transformé pour devenir la crèche collective municipale Morillons.

 

Le marché Georges Brassens est une bonne idée de promenade car on peut se plonger dans l’histoire, trouver un livre rare et ancien et aller le feuilleter sur un banc au soleil en face d’une fontaine.

Par Yulia Vasilyeva

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Association Alembra dit :

    Pétition mensongère, le Marché n’est pas en danger comme l’a confirmé la Mairie de Paris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s